Base de la Minoterie, 19140 Uzerche

+33 05 55 73 02 84 / contact@vezerepassion.com

INFORMATION UTILE À LA PRATIQUE NAUTIQUE

CANOË OU KAYAK : deux embarcations différentes

Le canoë était l’embarcation des indiens nord américains. Il s’utilisait avec une pagaie simple (à une seule pale).

Les canoës de tourisme sont essentiellement des biplaces insubmersibles, avec possibilité d’embarquer une troisième personne (plutôt un enfant sinon le bateau risque d’être bien lourd). Dans les canoës de tourisme, on est assis à la différence des canoës de compétition en eau vive, qui peuvent être monoplace, les compétiteurs sont à genoux.

Le kayak est l’embarcation des esquimaux. Contrairement au canoë, il s’utilise avec une pagaie double (c’est là en fait la seule distinction sûre entre kayak et canoë). En eau vive, ce sont essentiellement des monoplaces dans lesquels on est assis. Le kayak de tourisme proposé à la location est lui aussi insubmersible, non ponté ou appelé sit on top.

Ces distinctions sont plutôt théoriques en tourisme, les prestataires n’hésitent plus à donner des pagaies doubles pour des embarcations appelées “canoë”.

Les moniteurs de la station Sport Nature Vézère Passion chercheront à vous faire découvrir la pratique la plus authentique, qui est aussi celle qui apporte le plus de plaisir.

CONSEILS AUX PRATIQUANTS

Gardez votre gilet flotteur de sauvetage fermé, ayez des chaussures tenant bien aux pieds.

N’oubliez pas dans votre équipement : de l’eau pour boire, chapeau et crème solaire. Si les conditions météo sont fraîches : une petite laine et un coupe-vent. Si vous portez des lunettes : une simple ficelle vous évitera de les perdre si votre bateau se renverse.

Quelques conseils pour mieux naviguer :

Regardez loin devant pour chercher le meilleur passage (le plus profond), et anticiper les effets du courant (et aussi pour admirer le paysage !)

Ne vous accrocher pas aux branches pour vous arrêter.

Laissez une dizaine de mètres entre chaque embarcation.

Ne lâchez pas votre pagaie en cas de dessalage.

Si vous voulez débarquer : quelques coups de pagaie dans les broussailles ou les herbes hautes, avant de mettre pied à terre, feront fuir les reptiles que vous ne désirez pas rencontrer.

Classement des rivières pour le canoë, le kayak, la nage en eau vive, le raft et canoraft et Stand Up Paddle.

(*Annexe 1 à l’arrêté de sécurité du 4 mai 1995)

Classe I – Facile(passage libre) Classe II – Moyennement Difficile(passage libre) Classe III – Difficile(passage libre)
Cours régulier, vagues régulières, petits remous.Obstacles simples. Cours irrégulier, vagues irrégulières, remous moyens, faibles tourbillons et rapides.Obstacles simples dans le courant, petits seuils. Vagues hautes irrégulières, gros remous, tourbillons et rapides.Blocs de roche, petites chutes, obstacles divers dans le courant.
Classe IV – Très Difficile(passage non visible d’avance, reconnaissance généralement nécessaire) Classe V – Extrêmement Difficile(reconnaissance inévitable) Classe VI – Limite de Navigabilité(généralement impossible)
Grosses vagues continuelles, rouleaux puissants et rapides.Roches obstruant le courant, chutes plus élevées avec rappels. Vagues, tourbillons, rapides à l’extrême.Passages étroits, chutes très élevées avec entrées et sorties difficiles. Eventuellement navigable selon le niveau des eaux. Grands risques.Passages étroits, chutes très élevées avec entrées et sorties difficiles.

Cette classification ne comprend pas les catégories de parcours suivantes :

– les barrages qui sont soit facilement franchissables, soit très dangereux ;

– les canaux, les petites rivières de plaine, les fleuves navigables à courant lent à rapide mais régulier, qui présentent des obstacles comme des barrages divers, des épis, des bouées, des ponts surbaissés, des enclos de pâturage, des vagues par vent ou par bateaux, des tourbillons derrière les piles de pont ;

– les plans d’eau calme.

L'organisation d'une descente de la Vézère en canoë – kayak, canoraft ou Raft

Ceux qui n’ont jamais tenté une descente de rivière en canoë, en kayak ou en raft, se posent certainement la question : comment çela se passe ?  Vous aurez d’abord réservé votre descente, au moins le jour précédent, mais de préférence plusieurs jours à l’avance en période estivale en ayant indiqué le choix de votre embarcation (kayak ou canoë), votre parcours (ce qui induit notamment une durée de descente d’une demi-journée ou d’une journée), et vous aurez éventuellement demandé à être accompagnés par un moniteur.

Le jour prévu, et à l’heure qui vous a été précisée, vous laissez votre véhicule sur un des parkings du site de la Minoterie s Nature Vézère Passion, et vous vous présentez à l’accueil de la Station Sports Nature Vézère Passion. Pour la descente des Gorges avec Guide le rendez-vous est fixé directement au point d’embarquement au Vieux Pont à Vigeois

Vous avez d’abord quelques formalités administratives à régler :

1 Remplir un imprimé, où vous attestez notamment savoir nager. Le double de cet imprimé que vous conservez, rappelle entre autre la prestation à laquelle la Base de la Minoterie s’engage (fourniture de matériel adapté, assurance, et quelques conseils pour la descente

2 Payer le prix de votre descente : à partir de cet instant l’assurance prend effet ; et aussi, vous n’aurez plus à votre retour qu’à rendre le matériel.

Après votre passage à l’accueil, le matériel individuel vous est distribué : une pagaie et un gilet flotteur adaptés à votre taille. Un bidon étanche peut vous être fourni (compris dans le prix de la descente). Il permet d’emporter le pique-nique (pour une descente à la journée), une bouteille d’eau ou une gourde, des vêtements supplémentaires (coupe-vent par exemple), crème solaire, etc. Un kayak n’a pas la place d’emporter un bidon étanche. Pour ceux qui ont des lunettes, il leur est proposé de les attacher par une simple ficelle, afin de ne pas les perdre en cas de dessalage (renversement du bateau) pendant la descente.

Si vous n’êtes pas déjà en tenue de bateau, vous pouvez vous changer dans les vestiaires de la Station Vézère Passion. Vous pouvez laisser vos affaires sèches, pour vous changer à votre retour, dans votre véhicule.

Votre bateau, canoë ou kayak, a été chargé sur une remorque, ou est déjà au point de départ si vous optez pour les parcours en amont d’Uzerche, ou il est sur place si vous optez pour les parcours en aval d’Uzerche.

Vous prenez alors place dans le minibus qui va vous transporter à votre point d’embarquement. Cette navette dure entre 15 et 30 minutes pour les parcours en amont Peyrissac-Uzerche et Vernéjoux-Uzerche. Pour les parcours en aval, Uzerche-Gour Noir, Uzerche-Vigeois et les Gorges de la Vézère avec guide, c’est le contraire, une navette vous ramènent soit à la Station Sport Nature Vézère Passion ou au Vieux Pont de Vigeois pour la descente des Gorges.

Une fois le minibus arrivé à votre point de départ, il faut éventuellement décharger les bateaux s’ils vous ont suivi, et il faut les transporter au bord de l’eau.

Vous réglez les derniers détails : attacher le bidon étanche sur le bateau, attacher votre gilet flotteur … .

En principe, vous êtes tellement pressés d’embarquer que vous n’écoutez pas trop les conseils du moniteur.

Enfin seul face à la rivière. Bonne descente !!!